Il s’est adressé aux journalistes à sa sortie du tribunal de Port Louis où une charge provisoire de vagabondage a été logée contre lui.

Libéré sous caution, l’activiste Ivann Bibi soutient qu’il n’a pas tenu les propos en question dans le contexte qui lui est reproché.

L’activiste affirme qu’il ne compte pas baisser les bras et qu’il va maintenir les manifestations devant la Government House.

Ivann Bibi a d’ailleurs invité le public à une veillée aux chandelles le 1er octobre prochain pour commémorer le décès de nombreux Mauriciens en raison de la Covid-19.

Article précédentÀ partir du 1er octobre : piqueniquer sur la plage sera de nouveau autorisé et 100 personnes pourront assister aux mariages et aux funérailles
Article suivantMalgré l’assouplissement de plusieurs restrictions : les boîtes de nuit ne pourront toujours pas opérer à partir du le 1er octobre