C’est ce qui ressort d’un communiqué en circulation et qui a été publié par certains députés de la majorité sur leurs page Facebook.

Il s’agit la d’une décision qui risque de faire beaucoup de bruits. Les enseignants qui ont été complètement inoculés au Sinopharm devront obligatoirement faire le 3e dose quatre mois après le 2e. S’ils refusent, ils devront obligatoirement être de nouveau vaccinés de la première et deuxième dose du vaccin. Et s’ils refusent, ils devront présenter un test PCR négatif pour avoir accès à l’école. Le test PCR sera au frais de l’enseignant.

EDUCATION VACCINATION

 

 

Article précédentPlacé en état d’arrestation hier par l’Icac : Les deux anciens cadres de PAD Co traduits en cour ce jeudi
Article suivantSaisie de drogue à l’aéroport : Un congolais arrêté