Depuis la semaine dernière, les sociétés de pompes funèbres peuvent désormais organiser les funérailles des défunts contaminés par la Covid-19. Le personnel a même bénéficié d’une formation dispensée par les autorités. Mais elle aurait laissé un arrière-goût d’insatisfaction chez beaucoup d’employés.

Certains des bénéficiaires expliquent que la formation a été un peu trop basique à leur goût. Les explications portaient sur le port du gant et du masque, ainsi que l’utilisation du gel hydro-alcoolique…

Depuis mercredi dernier, les différentes sociétés de pompes funèbres ont procédé à environ une trentaine de funérailles de patients positifs à la Covid-19. Rappelons que la présentation du rapport d’autopsie est obligatoire avant le début des rites funéraires. Les pompes funèbres chercheront aussi à avoir d’autres détails concernant le défunt.

Plusieurs sociétés de pompes funèbres soulignent qu’elles ont aménagé des salles spéciales pour les défunts positifs à la Covid-19.  Toutes ont aussi mis sur pied une équipe spéciale.

Un de nos interlocuteurs raconte qu’avant même que la formation ne soit dispensée, les services de sa société avait été sollicités pour les funérailles d’une personne. Le rapport d’autopsie ne mentionnait pas la Covid-19.

Les rites allaient commencer lorsque les officiers du ministère de la Santé ont débarqué pour récupérer le corps et prendre en charge les funérailles. C’est là que les proches ont appris que le défunt était positif à la Covid-19.

Nous avons contacté un préposé du ministère de la Santé pour obtenir plus de précisions sur les chiffres avancés dans les communiqués. En vain…

Article précédentAffaire Juglall : les travaux de l’enquête judiciaire reprennent ce mardi
Article suivantAprès plus d’un an : Les Etats-Unis lèvent les restrictions aux voyages internationaux