Julien Rajaram, responsable des opérations chez Valère Undertaker, explique que les sociétés de pompes funèbres pourront s’occuper des funérailles d’un défunt dès que les proches de ce dernier auront effectué les démarches nécessaires auprès des autorités.

Les membres du personnel devront porter des équipements de protection durant toute la cérémonie, ajoute-t-il.

Julien Rajaram explique que les proches ne pourront avoir de contact avec le défunt mais pourront voir et se recueillir devant la dépouille.

Les rites funéraires seront désormais possibles dépendant des situations.

Article précédentAu shelter L’Oiseau du Paradis à Cap Malheureux : Au moins 8 bébés et 7 membres du personnel infectés à la Covid-19
Article suivantÀ l’issue de son interrogatoire par le Central CID ce mardi : « Cela fait plus d’un an que j’ai porté plainte contre 2 ministres… Pourquoi n’ont-ils pas été convoqués jusqu’ici ? » lance Bruneau Laurette