La Senior Chief Executive a logé une demande de révision judiciaire en Cour suprême. Elle conteste la nomination de Bojrazsingh Boyramboli qui avait le même poste qu’elle. Elle affirme que ses droits ont été lésés.

Dans sa demande de révision judicaire, Asha Devi Burrenchobay précise que parmi les fonctionnaires ayant le titre de Senior Chief Executive, elle est la plus ancienne avec 34 années de service.

Elle explique aussi que dans la hiérarchie de la fonction publique, elle occupe le 4e rang. Bojrazsingh Boyramboli, Senior Chief Executive comme elle, occupe la 5e position.

En haut de l’échelle, l’on trouve le chef de la fonction publique. En deuxième position, se trouve le secrétaire financier, Dev Manraj. Et en troisième position, il y a le Secretary to Foreign Affairs.

Asha Devi Burrenchobay soutient dans sa plainte qu’avant de nommer un Secretary for Public Service, il y a des étapes que la Public Service Commission doit suivre. Mais dans le cas présent, la procédure n’a pas été respectée.

Elle rappelle qu’il n’y a même pas eu d’entretien d’embauche avant la nomination de Bojrazsingh Boyramboli au poste de Secretary for Public Service.

Elle a ainsi écrit au Premier ministre pour faire part de ce qu’elle qualifie d’injustice à son égard.  Elle réclame aussi une révision judicaire de cette décision de la Public Service Commission.

Rédigée par Me Feroza Maudarbocus-Moolna, la plainte d’Asha Devi Burrenchobay est dirigée en premier lieu contre Pravind Jugnauth. Car toute nomination de la PSC doit être faite en consultation avec le Premier ministre.  Sont aussi visés : le chef de la fonction publique, la PSC et le nouveau Secretary for Public Service.

Asha Burrenchobay trouve injuste que le chef de la fonction publique n’ait pas soumis son nom pour être considéré pour le poste, qui a été octroyé à Bojrazsingh Boyramboli.

Article précédentPour ne pas avoir été invité lors d’une réunion politique : Anil Gayan Deputy leader du Muvman Liberater compte prendre des actions légales
Article suivantÀ Bain des Dames : Une femme sous méthadone et séropositive affirme ne pouvoir élever son bébé