Lors d’une séance mouvementée hier en cour de Moka, plusieurs incohérences ont été notées dans les versions des trois policiers sur le sac à dos de Soopramanien Kistnen. D’autre part, la version du médecin légiste, le Dr. Sunnassee, a aussi été mise en question par Me. Azam Neerooa. Le rapport de l’autopsie contient des inexactitudes selon le représentant du bureau du DPP.

La magistrate a donné pas moins de 8 avertissements à ces quatre personnes pour parjure ! C’est du jamais vu et la population doit comprendre ce qui se passe, avance Roshi Bhadain.

Le cas Kistnen démontre que toutes les institutions sont bloquées dans le pays. Il affirme que la police agit ainsi, car le Premier ministre aurait dit qu’il a fait son enquête et qu’il a confiance en Yogida Sawmynaden.

Article précédentPositive à la covid-19 : Une patiente dialysée déplore le manque d’hygiène à l’hôpital ENT
Article suivant7 jours de quarantaine pour les touristes vaccinés : “De grands risques de contracter les variants Delta ou Sud-Africain…” s’inquiète le Dr Gujadhur