Ce receveur de bus a été testé positif en juin. Lorsqu’il a repris le travail après sa quarantaine et une semaine d’isolement à la maison, l’entreprise dans laquelle il travaillait lui a dit que son local leaves devait être déduit.

Cependant, ce dernier relate qu’il s’agit d’un abus de la part de l’entreprise, parce que ce n’était pas son choix d’attraper le virus. Il demande au ministère du Travail d’intervenir sur cette affaire.

Contacté, Atma Shanto le porte-parole de la Fédération des Travailleurs Unis, souligne que lorsqu’il a rencontré les officiers du ministère du Travail, il a appris qu’il n’y a toujours pas de « règlement » sur cette affaire. Il ajoute qu’il protestera devant la Victoria House ce vendredi, afin de sensibiliser le public à ce sujet.

Article précédent7 jours de quarantaine pour les touristes vaccinés : “De grands risques de contracter les variants Delta ou Sud-Africain…” s’inquiète le Dr Gujadhur
Article suivantCovid-19 : ‘Nous pas pé gagne autant de cas grave !’ lance Pravind Jugnauth