Pour Alain Malherbes  le problème serait plus sérieux. Le spécialiste en affaires maritimes dit avoir reçu des informations que de l’eau avait envahi la salle des machines du bateau -pilote Kestrel alors qu’il allait récupérer un pilote de la MPA à un terminal situé dans le port, tard dans l’après-midi hier . Les pompiers ont du être mandés sur le lieu pour pomper l’eau, affirme Alain Malherbes.

A la question s’il y avait  une pompe sur le Kestrel ? « Oui », répond Gervais Barbot. Joint au téléphone, le Port-Master explique que quand on éteint le moteur de ce type de remorqueur, la pompe s’éteint automatiquement. Il affirme que quand il a été informé du problème avec le  Keel Cooling System, il a donné des instructions pour faire appel aux pompiers, car leur pompe est plus puissante. Que se serait -il produit si le Kestrel était sorti hors de l’enceinte portuaire , se demande Alain Malherbes. Le spécialiste en affaires maritimes  demande ainsi au directeur général de la Mauritius Port Authority,  Shekur Suntah, ainsi qu’au Capitaine Barbot de publier les certificats de fitness de tous les remorqueurs.

Article précédentThe Britam Report : Proving the Earth is Flat
Article suivantÀ Rodrigues : un caméraman de la MBC de Rodrigues arrêté pour sodomie