Lors de son interrogatoire mené par la Criminal Investigation Division de l’Ouest, le suspect Vicky Ramadith, 40 ans a avoué avoir tiré des coups de feu avec son fusil de chasse. Mais, il expliqué que c’était pour se défendre.

Dans sa version des faits, Vicky Ramadith relate que le jour du drame, un groupe armé de sabre s’est présenté devant sa résidence à Bambous. Soit sur le lieu du drame. Il poursuit que lundi dernier il avait eu un accrochage avec une bande de toxicomanes. Ce dernier aurait alors fait appel à Jean Kenny Jacquette et ses amis videurs.

Mardi, la bande a débarqué devant sa maison armée de sabres. Vicky Ramadith dit avoir alors pris son fusil de chasse pour intimider le gang. Il a d’ailleurs tiré plusieurs coups de feu sans viser personne. Mais, une balle a atteint Jean Kenny Jacquette au cou, et il s’est écroulé devant la porte du suspect.

Toutefois, la police estime que cette affaire est plutôt liée à une transaction de drogue.

 

Article précédentEnvironnement : 26 permis EIA octroyés en 2020
Article suivantLa Corée du Sud submergée par la pandémie