mario_nobin

L’accusation provisoire de « public official using his office for gratification » est donc maintenue contre l’ancien commissaire de police et ancien commissaire des prisons.

L’affaire sera de nouveau appelée le 27 octobre prochain.

La magistrate Neela Ramdewor-Naugah a rendu sa décision à l’appel de l’affaire ce matin devant le tribunal de Port-Louis Sud.

La police reproche à Mario Nobin d’avoir, en tant que no 1 de la police, utilisé sa position pour accélérer les démarches de Mike Brasse pour l’obtention d’un passeport temporaire. Un délit qu’il aurait commis entre le 5 et le 8 septembre 2016 à son bureau aux Casernes centrales.

Mike Brasse avait par la suite été arrêté, inculpé et condamné pour trafic de drogue à l’île de la Réunion.

Mario Nobin est représenté par la Senior Counsel Narghis Bundhun alors que la poursuite est représentée par Me Jagganaden Muneesamy, Principal State Counsel.

Article précédentRapport de la commission d’enquête sur la vente des actions de Britam : « Y a-t-il un agenda politique derrière cette affaire ? » s’interroge le Dr Arvin Boolell
Article suivantÀ l’hôpital de Moka : Un couloir converti en salle incommode le personnel