Les faits remontent à lundi soir. Le gérant du dortoir situé à Triolet, a expliqué dans sa plainte à la police, qu’un résident a quitté l’établissement converti en centre de quarantaine, sans permission.

Alors qu’il était recherché, le travailleur d’origine Indienne a été aperçu escaladant le mur du dortoir pour tenter d’y retourner.

Article précédentÀ Bois D’Oiseaux : 575 plants de cannabis déracinés
Article suivantÉchouage du Wakashio : “Où est le rapport des analyses effectuées par les experts étrangers?” demande Roger de Speville