Après enquête, suite à une plainte, les limiers de la Commission ont effectué une descente au domicile du ‘guérisseur’. C’était le 27 juillet dernier.

Sur place, ils ont retrouvé Rs 650 000 dans différentes boîtes, deux téléphones portables et des carnets contenant les noms des clients. Selon l’Icac, le domicile du ‘guérisseur’ ressemblait à un lieu de culte avec une salle d’attente et plusieurs espaces de prières. Les différentes pièces contenaient diverses statuettes.

Arrêté, le guérisseur a admis qu’il pratique la sorcellerie. Interrogé sur la provenance de la somme d’argent, il a expliqué qu’elle émane de ses clients. Il a admis qu’il ne déclare pas ses revenus à la Mauritius Revenue Authority.

Il a été présenté devant le tribunal de Pamplemousses où une charge provisoire de blanchiment d’argent a été retenue contre lui.

Article précédentHOROSCOPE: Daily Predictions 30 July 2021
Article suivantCommission électorale : l’enregistrement des électeurs étendu jusqu’au 6 août