C’est ce que dénonce la Ministry of Health Employees Union. Ce syndicat était face à la presse ce jeudi.

Son président, Amarjeet Seetohul, explique cette situation dure depuis trois mois. Soit depuis que des travaux de rénovation ont démarré dans l’une des salles de l’établissement.

Amarjeet Seetohul juge qu’un tel réaménagement n’est pas propice pour l’administration de soins. Car outre un problème de ventilation, il est difficile de maintenir la distanciation physique dans le couloir.

La Ministry of Health Employees Union déplore aussi plusieurs manquements au niveau sanitaire. Son président allègue que les patients soient contraints de faire leurs tests cardiaques dans la même salle que ceux venus faire leurs pansements.

Article précédentAffaire Mike Brasse : Rejet de la motion pour la radiation de l’acte d’accusation provisoire contre Mario Nobin
Article suivantLa police revient sur son autorisation car le Parlement siège demain : le rallye contre la hausse des prix repoussé au 6 août