Le conseiller au bureau du Commissaire électoral était l’invité de l’émission Hardtalk hier. À une question sur les circonstances qu’un nom peut être enlevé du registre électoral, Dharmajai Mulloo soutient que la loi ne fait aucune prévision à ce sujet et qu’il ne pourrait commenter sur ce sujet, car il y a déjà une pétition en ce sens en cour.

Article précédentDroit de vote : « Tout citoyen du Commonwealth qui satisfait le critère de résidence a droit au vote à Maurice », affirme Rajen Narsinghen
Article suivantRapprochement Alliance de l’Espoir – Ptr : ‘Tout est possible en politique, il ne faut pas se tromper d’ennemi’, dit Arvin Boolell