Samedi lors d’une conférence de presse, Paul Bérenger a émis le souhait que l’Alliance de l’Espoir et le Parti travailliste puissent travailler de nouveau ensemble au Parlement. Toutefois, lundi lors d’un point de presse, le Dr Navin Ramgoolam a lancé un ‘thanks but no thanks’ tout en laissant toutefois la porte ouverte en avançant que ce serait aux conditions du Parti travailliste.

Suite à ce développement, la réunion qui devait se tenir entre le groupe parlementaire de l’Alliance de l’Espoir et celui du Parti travailliste n’a pas eu lieu.

Interrogé à cet effet, le Dr Arvin Boolell tempère et se range du côté de son leader.

Le chef de file du Parti travailliste au Parlement affirme que tout est possible en politique au sujet d’une nouvelle entente de toute l’opposition. Il affirme qu’il ne faut pas se tromper d’adversaire, car selon lui la population en a assez de ce gouvernement.

Article précédentRegistre électoral : « Le nom d’une personne ne peut être enlevé du registre électoral », soutient Dharmajai Mulloo
Article suivantUne trentaine de virus inconnus vieux de 15.000 ans découverts dans les glaces