C’est par le biais d’une déclaration au Parlement que le ministre des TICs, Deepak Balgobin, a confirmé que Mauritius Telecom a bel et bien été victime d’une cyberattaque.

Il a précisé qu’il s’agit d’une attaque par déni de service distribué venant de l’étranger. Les attaques ont été perpétrées le lundi 19 juillet vers 11 heures 30, ce qui a provoqué une panne généralisée du service internet.

Une deuxième attaque a été répertorié hier matin. Selon le ministre, le service a été rétabli et Mauritius Telecom suit de très près la situation.

À noter que l’attaque par déni de service distribué vise à rendre inaccessible un serveur par l’envoi de multiples requêtes jusqu’à le saturer ou par l’exploitation d’une faille de sécurité afin de provoquer une panne.