Cette année encore, bon nombre de fidèles du monde entier n’ont pu effectuer le grand pèlerinageà La Mecque, le Hajj, en raison de la pandémie.

Conscients de la situation sanitaire dans le pays, comme l’an dernier, c’est dans un contextede crise sanitaire que nos compatriotes de foiislamique célèbrent l’Eid Ul Adha.

Article précédentManifestation contre la vaccination obligatoire : des étudiants de l’Université de Maurice se joignent à ce combat
Article suivantAtelier de travail à Vieux Grand Port : Absa Bank (Mauritius) s’engage en faveur de l’autosuffisance alimentaire