L’ancien Premier ministre adjoint a axé une partie de son intervention sur le jugement du Privy Council dans l’affaire Betamax. Il a expliqué que le gouvernement allait respecter cette décision et dédommager la compagnie.

Cependant, il a ajouté qu’il faut une analyse pour comprendre les dessous de toute l’affaire qui porte sur l’allocation d’un contrat qu’il a qualifié d’« ironclad ».

Le leader du Muvman Liberater a ajouté que si une enquête est instituée, les circonstances ayant mené à l’allocation du contrat seraient connues.

Par ailleurs, le député s’est également appesanti sur la dette publique. Il concède qu’elle est élevée, mais souligne que c’est la tendance globale en raison de la pandémie Covid.