C’est ce qu’indique un rapport d’étude de la Competition Commission of Mauritius sur le marché des produits pharmaceutiques.

Le rapport pointe du doigt plusieurs failles concernant la régulation de ce secteur à Maurice. Par exemple, il évoque un manque de transparence au niveau de l’enregistrement des produits pharmaceutiques et l’existence d’un conflit d’intérêts au sein même du Pharmacy Board.

Pour ce qui est des prix des médicaments achetés au niveau du secteur public, ils sont 34% moins cher que ceux achetés dans le secteur privé. Quant aux prix des médicaments génériques, ils sont 6% plus chers que les prix de référence à l’international.

Écoutez Deshmuk Kowlessur qui intervenait lors de la présentation du rapport final ce mardi avec les membres de la presse.