Aux petites heures dimanche dernier, 24 patients d’un hôpital de Karnataka sont morts quand l’oxygène dont disposait l’établissement s’est épuisé. Parmi on compte un garçonnet de 15 qui était à 75 % guéri, mais qui avait besoin d’encore deux heures d’oxygène pour se remettre complètement.
Le Karnataka est l’un des Etats les plus riches de l’Inde. L’hôpital en question appartient à l’Etat, mais son approvisionnement en oxygène est aléatoire en raison d’un manque de véhicule pour le transport de l’oxygène.
Ces types de drame se jouent à travers l’Inde depuis qu’une deuxième vague de la pandémie y a éclaté. En début de semaine, un médecin gravement atteint du Covid-19 a laissé la vie dans un hôpital par manque d’oxygène.