Au Parlement mardi dernier, le ministre du Commerce, Soodesh Callichurn a souligné que dans le passé, certaines taxes avaient été enlevées de la structure des prix, afin de soulager les consommateurs.

Toutefois, à ce stade, son ministère n’envisage pas de le faire.

Contacté pour une réaction, Jayen Chellum, le secrétaire général de l’Association des consommateurs de l’île Maurice souligne que si certaines contributions avaient été réduites, le prix de l’essence aurait également baissé.