Dans un entretien accordé à notre confrère l’express ce matin, Ivan Collendavelloo fait état « d’un homicide, d’un carnage »

Rappelons que Kailesh Jagutpal a maintenu sa position, mardi dernier au parlement maintenant qu’il ne va pas instituer d’enquête pour faire la lumière sur le décès des patients dialysés qui étaient soit à l’hôpital de Souillac ou en quarantaine.

Dans un entretien a Top FM le 10 avril dernier, Ivan Collendavelloo affirmait « Ça qui interpelle moi, c’est quantité dimounes qui pe mort dans ca centre-là, les patients n’auraient pas reçu les soins adéquats durant la nuit du 25 mars », avait regretté, l’ancien adjoint au premier ministre.

Interrogé sur les décès des patients dialysés, le leader du Mouvement Liberater, rappelle qu’il a exprimé son inquiétude depuis pas mal de temps, sur la situation. Ivan Collendavelloo affirme même avoir reçu des doléances des patients sous dialyse, qui se sont retrouvés en quarantaine. Il est inadmissible qu’en l’espace de quelques jours, autant de patients y ont laissé la vie, a déploré l’ancien adjoint au premier ministre. Il y a bel et bien un problème au niveau du fonctionnement de ce centre, avait maintenu Ivan Collendavelloo.

Ivan Collendavelloo a également    évoqué des lacunes au niveau des conditions de vie dans ce centre, jusqu’à ce qu’il en parle à Kailesh Jagutpal.