Le Booksellers and Stationery Owners Association tire la sonnette d’alarme concernant la disponibilité des livres de classe pour la prochaine année académique pour les élèves de grade 10 à 13.

Ahmed Sulliman, le président de l’association et aussi directeur général des Éditions Le Printemps, explique qu’il a attiré l’attention des autorités à ce sujet depuis le 15 avril dernier dans une lettre envoyée à la ministre de l’Éducation.

D’habitude, les libraires reçoivent les listes de livres au moins quatre mois avant la rentrée des classes.  Or, Ahmed Sulliman explique que cette année ils n’ont rien reçu pour la rentrée prévue en juin.

Il dit craindre que ce retard ne donne lieu à une pénurie de livres.

D’autant plus que, dit-il, l’importation risque de prendre plus de temps en raison de la pandémie.