Dans un entretien accordé à TOPFM, l’ancien premier ministre adjoint se dit très attristé, après avoir appris la mort d’une 11e patiente. Cela fait plusieurs semaines d’ailleurs qu’il exprime sa colère face à  la situation inquiétante qui prévaut à l’hôpital de Souillac. Ivan Collendavelloo maintient qu’il y a eu négligence.

Il faut faire confiance à présent à Me Raj Nuckchedy qui préside le Medical Negligence Standing Committee , mis sur pied par le ministère de la santé conseille Ivan Collendavelloo