L’exercice de « sampling » des questionnaires a pris fin le vendredi dernier. 3 500 enseignants ont été retenus pour la correction qui devrait durer durant une vingtaine de jours. L’exercice se tiendra dans des écoles primaires pré sélectées. Afin qu’il n’y ait pas de perturbation, la police sera mobilisée à proximité des centres de correction.

Les résultats sont attendus vers la fin du mois de mai.