Un homme pourtant en bonne santé va être confronté à un problème très grave qui peut toucher n’importe qui. Ce mal risque de s’étendre, principalement avec le changement climatique. La victime dont il est question dans notre vidéo a nagé depuis son enfance dans un lac de sa localité avant d’être attaquée un jour de grande chaleur.

En effet, le microbe qui entre dans le cerveau des nageurs d’eau douce à travers le nez vit dans des eaux peu profondes et chaudes. Les experts craignent qu’il se déplace hors de sa portée normale dans le sud vers le nord des Etats-Unis et dans plusieurs autres pays avec le changement climatique. Une fois dans le cerveau, l’amibe détruit les tissus cérébraux et provoque un gonflement et une inflammation. L’amibe se trouve naturellement dans l’eau douce chaude, mais avec l’augmentation des températures du changement climatique, elle a été trouvée dans les États du Midwest plus au nord que par le passé.

Des chercheurs ont examiné des cas de méningo-encéphalite amibienne primaire (PAM) causée par l’amibe Naegleria fowleri entre 1978 et 2018. Elle pénètre dans le cerveau par le nez et ne provoque pas d’infection en cas d’ingestion. Cependant, la PAM est très rare, avec seulement 34 cas au cours des 10 dernières années, selon le Centres pour le Contrôle et la Prévention des catastrophes (CDC).