La situation est très grave et c’est une tentative de porter atteinte à notre liberté dit le député rouge dans une vidéo hier. L’avocat parlementaire souligne que les Social Media Intermediaries comme Whats’App, Messenger, Telegram ou encore Signal ainsi que les Media related Intermediaries comme Facebook, Instagram, entre autres sont concernés par les propositions de l’ICTA.

Shakeel Mohamed précise qu’il faut absolument protéger les internautes, mais pas de cette manière dit-il.

Si la loi est passée, les autorités pourront avoir accès à vos messages sur les réseaux sociaux, les inspectaient et de les bloquaient si le contenu est illégal explique Shakeel Mohamed.

Ce qui ne porte pas uniquement une atteinte à la confidentialité, mais Maurice pourrait même rejoindre la liste noire de Google ou encore celui de Mozilla Firefox, comme c’est le cas pour le Kazakhstan ajoute le député du Parti travailliste.

Il dénonce une tentative de maquiller une violation de la confidentialité dont jouissent les citoyens de ce pays en faisant croire que ces propositions sont faites pour protéger les internautes. Il y a d’autres moyens pour le faire insiste Shakeel Mohamed.

Le député ne compte pas rester les bras croisés. Il avance qu’il saisira la justice si le besoin se fait sentir et pourrait même alerter les instances internationales.