Le Wage assistance scheme et l’aide financière accordée par le gouvernement au secteur de l’hôtellerie n’est pas soutenable selon Kevin Teeroovengadum. Pour les financer, il est clair que les autorités prennent des emprunts. Ce qui gonfle au passage, estime l’économiste, les dettes internes et externes du pays.

Il fait remarquer que le gouvernement a changé récemment son fusil d’épaule concernant le secteur du tourisme. Il évoque un réveil des autorités.

C’était hier dans l’émission Zoom Extra sur TOP FM axée sur les défis de l’après-Covid dans le secteur du tourisme à Maurice.

Maurice ne peut plus continuellement adopter l’approche de wait and see. Cette approche, souligne l’économiste Kevin Teeroovengadum, ne va aucunement aider Maurice quand ses deux compétiteurs de la région à savoir les Maldives et les Seychelles ont déjà établi un plan pour redécoller le tourisme.