Maurice aurait construit sa réputation selon ce consultant dans le secteur du tourisme que sur des opportunités dues à la faiblesse des autres pays. Maurice, souligne Dave Nadan, n’a jamais produit un masterplan qui aurait aidé à faire évoluer davantage ce secteur qui aujourd’hui est à l’arrêt en partie à cause de la crise sanitaire mondiale.

Avec la réouverture de nos frontières, l’industrie devra s’orienter vers le all inclusive qui, dit-il, dans le passé a fait polémique. Il parle également du group booking que pratiquent depuis un certain temps les opérateurs.

Il était, hier, dans l’émission Zoom Extra de Michael Jean-Louis.