Dans cet entretien accordé à Vishwani,notre compatriote nous relate brièvement son parcours au sein de cette équipe, et le travail de longue haleine abattu, pour arriver à ce résultat. Cette méthode qui devra d’abord bénéficier de l’approbation de la Health Sciences Authority du Singapour pour sa mise en pratique, s’avérerait moins couteuse pour les patients,nous dit Doorgesh Sharma Jokhun.

Article précédentBulletin prévision pour Maurice de ce vendredi 09 avril 2021
Article suivantPSAC : Dernier jour d’examens pour les élèves de grade 6