Les Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022 pourraient être boycottés par les Etats-Unis. C’est en tout cas le souhait de plusieurs hommes politiques américains qui l’ont encore demandé suite au traitement des musulmans ouïghours en Chine.

 

«Nous devons boycotter les JO d’hiver 2022 en Chine, a ainsi tweeté Nikki Haley, ancienne alliée de Donald Trump et candidate pressentie pour la présidentielle américaine de 2024.

Ce serait une perte terrible pour nos athlètes, mais il faut mettre ça en perspective avec le génocide en cours en Chine et l’idée que donner du pouvoir à la Chine mènera à des horreurs encore pires à l’avenir.»

 

Un appel qui fait suite à celui d’un autre républicain, John Katko, qui avait envoyé une lettre ouverteà l’actuel président des Etats-Unis, Joe Biden, pour décréter un boycott des JO d’hiver de Pékin 2022.

«Participer à des Jeux Olympiques tenus dans un pays qui commet ouvertement un génocide va non seulement à l’encontre de nos valeurs, mais assombrit les espoirs de tous ceux qui aspirent à des sociétés libres et justes», avait-il lancé.

Alors que le président démocrate avait indiqué que le problème avec les Ouïghours était dû à des «normes culturelles» différentes, le parti républicain lui insiste sur le fait qu’il s’agit de «violations flagrantes des droits humains». En ce sens, début février, sept élus républicains avaient introduit un projet de résolution au Sénat pour demander au CIO de retirer l’organisation des Jeux olympiques d’hiver 2022 à la Chine.

«La Chine commet un génocide contre les Ouïghours au Xinjian, restreint les droits de l’Homme à Hong Kong et menace Taïwan», avait justifié l’un de ses auteurs, le sénateur Rick Scott.

 

Pour rappel, les Jeux Olympiques d’hiver doivent s’ouvrir le 4 février 2022, six mois à peine après les JO d’été de Tokyo, qui ont été reportés à cause de la pandémie de Covid-19.