Patrick Assirvaden, Farhad Aumeer et Ritesh Ramphul avait soumis leur démission en mars. Lundi, le député bleu leur a emboité le pas en soumettant sa démission de l’instance. Il a adressé une lettre au leader de l’opposition pour lui annoncer la nouvelle.

Dans une déclaration à Top Fm, Kushal Lobine ne cache pas sa déception de la façon dont ce comité opère. L’instance, explique-t-il, avait pour mission de préparer les lignes directrices pour un nouveau mode de fonctionnement de l’Icac et de faire des suggestions concernant les changements à apporter à la Prevention of Corruption Act de 2002.