Le leader du MMM était aux côtés du leader de l’opposition et de Nando Bodha ce matin en conférence de presse. Revenant sur son expulsion, ainsi que celle de Rajesh Bhagwan et d’Arvin Boolell, il a dénoncé un « abus permanent » de la part du Speaker. Il a indiqué que les Standing Orders ne donnent pas le pouvoir au Speaker de retirer une simple question du Hansard. Paul Bérenger a aussi confirmé qu’une suspension pour toute la session peut aller jusqu’à la fin de ce mandat.

Évoquant les trois options qui s’offrent aux élus suspendus, Paul Bérenger a expliqué qu’il est hors de question de présenter des excuses. Quant à une démission de l’Assemblée nationale, cela dépendra d’Arvin Boolell et du PTr. Enfin, reste la contestation de la décision devant la justice. Sur ce point Paul Bérenger soutient que cette option existe, mais qu’il est très réticent à demander à la cour suprême d’intervenir dans les affaires du Parlement.