Les membres du personnel soignant attaché au département néo-natal de l’hôpital Candos, qui étaient en contact avec leur collègue testé positif à la covid-19 ont été placés en quarantaine, mais ils devront quand même continuer à travailler de façon normale dans la salle néo-natale qui s’occupe des bébés prématurés, a précisé le ministre de la Santé qui animait la conférence de presse du National Communication Committee hier.

Article précédentExpulsé hier du Parlement : ” Le standing orders me permet de faire un point of order mais le speaker a choisi l’affrontement ” martèle Patrick Assirvaden
Article suivantNCE Exams : un élève a pris part aux examens dans l’enceinte de son collège à Curepipe alors que ses parents viennent d’être placés en quarantaine, ‘annulez ces examens’, exhorte le Dr. Gujadhur