Le vaccin ne donne pas l’immunité définitive. La solution, c’est  d’apprendre à vivre avec ce virus et ses variants qui rôdent et rôderont en permanence… pour encore longtemps.

 

Donc, il vaut vivre avec ! Et pour cela il est impératif de se remettre en question, à titre d’exemple:

 

Quelles seront nos stratégies de prévention sans confinement et avec les frontières ouvertes ?

 

Quels seront notre comportement individuel pour prévenir toute infection?

 

Quels sont le niveau de préparation et la capacité de notre service de santé à traiter les personnes infectées en nombre et en qualité de soins à tout moment ?

 

Nous sommes condamnés à adopter un mode de vie différent pour quelques années encore avant que des solutions définitives ne soient trouvées. Les Hongkongais nous ont montré comment faire durant l’épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2003. C’est-à-dire qu’en public, le masque en permanence doit être le premier geste barrière.

 

Une nouvelle mode de vie !

 

Ce qui s’est passé avec l’hépatite C, est un excellent exemple. Contre cette maladie, de nouveaux médicaments antiviraux ont été développés pour soigner au moins 95% des personnes infectées. Ainsi, bien qu’il n’y ait pas de vaccin contre le virus de l’hépatite C, le nombre de patients atteints de cette maladie a considérablement diminué dans le monde.

Donc, la vaccination pour atteindre l’immunité collective n’est qu’une partie de la solution en espérant que les remèdes efficaces sont trouvés rapidement. D’autant qu’il y a une question pertinente à laquelle la réponse reste encore floue. Combien de temps dure l’immunité au coronavirus après la vaccination ? Jusqu’ici, aucun des vaccins développés n’offre l’immunité définitive. Ce qui fait qu’un individu devra se faire vacciner à plusieurs reprises.

 

La balle est dans le camp de tous les Mauriciens pour casser la chaîne de transmission. La mission et le devoir des autorités sont de se préparer à toute éventualité avec intelligence, honnêteté, transparence et diligence. Sans cela, le pays comme on le connaît ne sera plus le même, devant un désastre socio-économique sans précédent.

 

Balkrishna Kaunhye
29 March 2021

Balkrishna Kaunhye

Follow : Balkrishna Kaunhye on

 


* The views and opinions expressed in this article or blog are those of the authors and do not necessarily represent the official policy of Top Fm, and affiliates of the group.

* Les positions et opinions exprimées dans cet article ou ce blog sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la politique officielle de Top Fm et des affiliés du groupe.