Pas moins de 10 milliards de dollars de marchandises et de matières premières, selon les estimations, sont bloqués à bord de navires à l’arrêt, dans l’attente de la réouverture du canal de Suez. Depuis la nuit de mardi à mercredi en effet, l’une des principales routes maritimes du monde, par laquelle transitent près de 12 % du commerce mondial, est bouchée par un porte-conteneurs géant venu s’échouer sur l’une des rives du canal. Malgré sa taille gigantesque, 400 mètres, et son poids énorme, quelque 200.000 tonnes, l’ « Ever Given », affrété par l’armateur taïwanais Evergreen, n’aurait pas résisté à une rafale de vent envoyant la proue du navire éperonner la berge sableuse de la voie navigable.

Plus d’une centaine de navires sont à l’ancre aux entrées nord et sud de la voie navigable reliant la mer Méditerranée à la mer Rouge. Près de 12 % du commerce mondial transite par cette route maritime. Son blocage a provoqué un regain de volatilité sur les cours du pétrole.

Les tentatives de renflouer le porte-conteneurs géant et auxquelles participe la firme Boskalis, bien connue des Mauriciens ont échoué.