L’économiste participait à l’émission Zoom Extra ayant pour thème les effets économiques après ce deuxième confinement. Certes, il est moins sévère que l’année où le pays était en confinement pendant 10 semaines, mais tout dépendra du prochain budget.

Selon Éric Ng, vu que les dépenses gouvernementales ont augmenté avec ce deuxième confinement, le gouvernement pourrait augmenter la taxe, ce qui mènera à moins d’investissement.

Après 40 ans de la croissance économique, Éric Ng soutient que l’économie mauricienne doit prendre un nouveau souffle et ainsi repartir sur de bonnes bases.