© Instagram

Instagram semble bien décidé à renforcer la sécurité de ses utilisateurs mineurs. C’est ce qui ressort de la nouvelle série de fonctionnalités que vient de présenter le réseau social dans un billet de blog. La plus marquante est sûrement l’interdiction faite aux adultes d’envoyer des messages directs aux adolescents qui ne les suivent pas. Cette mesure vise clairement à empêcher les 13-18 ans d’entrer en contact avec de potentiels prédateurs sexuels.

Instagram lutte contre les interactions indésirables

La plateforme ne s’arrête pas là dans la prévention puisqu’elle prévoit d’alerter ces jeunes utilisateurs lorsqu’ils sont en contact avec des adultes « qui présentent un comportement potentiellement suspect ».

Instagram précise à ce sujet :

Par exemple, si un adulte envoie un grand nombre de demandes d’amis ou de messages à des personnes de moins de 18 ans, nous utiliserons cet outil pour alerter les destinataires dans leurs DM et leur donner la possibilité de mettre fin à la conversation, de bloquer, de signaler ou de restreindre cet interlocuteur.

Le réseau social veut également encourager les adolescents à rendre leurs comptes privés. Ils seraient ainsi mieux à même de contrôler qui peut voit et interagir avec leurs publications. Ainsi, lors de l’inscription, une nouvelle étape a été rajoutée qui incite une personne de moins de 18 ans à choisir entre un compte public et privé. Instagram ne rejette pas pour autant l’idée de comptes publics pour les ados et note que « nous savons que les jeunes, comme les créateurs en herbe ou les athlètes, trouvent de la valeur dans les comptes publics. ».

Enfin, la plateforme affirme travailler sur une nouvelle IA basée sur l’apprentissage automatique afin de détecter l’âge d’une personne lorsqu’elle crée un compte. On sait en effet que l’âge minimum fixé à 13 ans est facilement contourné par des utilisateurs encore plus jeunes. L’idée est donc de faire « plus pour empêcher que cela ne se produise ».

Par le passé, Instagram a déjà pris un certain nombre de mesures pour lutter contre les interactions indésirables. Depuis2020 par exemple, l’application aide les internautes à supprimer les commentaires négatifs et met en avant ceux qui sont positifs.

(Source – The Verge)