Il s’agit d’un sergent de police, de trois constables et d’une Woman Police Constable. Cette dernière a été autorisée à rentrer chez elle alors que les quatre autres sont maintenus en détention policière.
Il leur est reprochés de n’avoir pas aidé Manan Fakoo quand celui-ci s’est présenté au poste de police de Beau Bassin avec ses blessures le 20 janvier dernier. Manan Fakoo avait lui-même conduit sa voiture de Beau-Bassin pour l’hôpital Victoria. Il est décédé deux jours plus tard.