La lettre sera déposée au Bureau du commissaire électoral ce lundi et une rencontre avec Irfan Rahman sera sollicitée. La démarche de ce mouvement de gauche s’inscrit dans le cadre de la circulation des Kistnen Papers. Ceux-ci dévoilent les dépenses de la circonscription numéro 8 lors des dernières législatives par les trois candidats du MSM.

Toutefois, l’authenticité de ces documents reste toujours à être déterminée.

Ashok Subron est un des porte-parole de Resiztans ek Alternativ. Il demande à Irfan Rahman de faire une enquête pour déterminer s’il y a eu des pratiques illégales lors des dernières élections à Moka/Quartier Militaire.

L’objectif est d’assurer que les principes démocratiques soient respectés.

Il rappelle ce que prévoit la loi s’il y a eu des pratiques frauduleuses lors d’une élection.

Pour rappel, selon la loi, un candidat ne peut dépasser le seuil de Rs 150,000 en termes de dépenses pour une élection générale. Dans un affidavit juré en 2019, Pravind Jugnauth avait déclaré la somme de Rs124 333, Yogida Sawmnyaden, Rs 123,333 et Leela Devi Dookun-Luchoomun, Rs 121, 333 en termes de dépenses pour les législatives de 2019.