Après qu’elle ait refusé d’obtempérer aux ordres de  la police qui lui demandait de quitter les lieux, en face de la New Court House , alors que Yogida Sawmynaden comparaissait hier, Keshwanee Bundhoo, une veuve d’une cinquantaine d’années allègue qu’elle a été malmenée par les policiers, lors de son arrestation.

Selon cette mère de famille, alors qu’elle se trouvait dans le van de la police qui  la transportait aux Casernes centrales pour son interrogatoire, un policier aurait posé sa main sur sa bouche pour l’empêcher de parler. Comme elle éprouvait  des difficultés à respirer, elle n’a eu d’autre choix que de mordre la main de ce dernier, pour qu’il l’enlève.

Cette quinquagénaire qui souffre de troubles cardiaques ajoute qu’elle a fait un malaise et a dû être transportée à l’hopital Jeetoo à Port-Louis pour des soins. KeshwareeBundhoo ne compte pas rester les bras croisés. Traumatisée par cet incident, elle précise qu’elle envisage d’entamer des poursuites légales.