Avec les difficultés financières que rencontrent plusieurs entreprises mauriciennes, l’économiste pense que le gouvernement aurait pu accorder une certaine flexibilité aux entreprises locales.

Selon lui, la Covid-19 a eu de gros impacts sur les revenues des entreprises. Eric NG trouve qu’une certaine flexibilité aurait permis à certaines entreprises de se restructurer, leur permettant ainsi de survivre face au contexte économique actuel.

Il intervenait mercredi dans l’émission « Le Débat » animée par Habib Mosaheb.