Elles sont plusieurs entreprises à s’être placées sous administration volontaire depuis la fin du confinement.  En effet, ces entreprises ou encore des commerces ont fait les frais du Covid-19 sur leurs activités. Selon Ivor Tan Yan, il aurait dû avoir moins d’entreprises à se placer sous administration volontaire surtout avec plusieurs modifications des lois sous la Covid Act.

Le syndicaliste rappelle que le seuil pour qu’une entreprise passe sous administration a été rehaussé après le confinement.

Et justement qu’est-ce qui pousse une entreprise à se placer sous administration volontaire ? Une société ne pouvant honorer ses engagements envers ses créditeurs est souvent la première des raisons pour qu’elle opte pour l’administration volontaire affirme Amar Deerpalsing, président de la Fédération des PME.

Article précédentAu Parlement : suite et fin des débats sur le Children’s Bill
Article suivantEnquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen : le responsable du centre de contrôle des caméras Safe City auditionné ce matin