Ce passionné de randonnées et son ami Georges Némorin visitaient Rodrigues en août 2018 lorsqu’ils sont tombés, à Saint-François, sur ce qu’ils sont persuadés être la cachette d’un trésor de pirates.

Ils disent même avoir vu, à l’intérieur d’une grotte, une chimère, des bouts de métaux et un coffre qui comprend un buste rouillé.

L’affaire avait fait grand bruit à l’époque. Elle avait même été évoquée à l’Assemblée nationale avant de se transformer en saga avec son lot de rebondissements, certains farfelus.

Sauf que lorsque les fouilles ont démarré sur le site, plus de 80 jours après, le trésor avait disparu. Même la chimère et le coffre, que Roger de Spéville et Georges Némorin disent avoir vu, n’y étaient plus.

Depuis, le randonneur ne cesse de crier que le « trésor de Rodrigues » a été volé.

Il a animé une conférence de presse hier pour évoquer ce vol commis au détriment de Rodrigues, de Maurice et de la République…

Article précédentLes défenseurs des animaux réclament l’arrêt immédiat du “Catch and Kill” pratiqué par la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW)
Article suivantÀ la MSAW hier : la mort suspecte de plusieurs chiens capturés par l’organisme, déplorée par les protecteurs des animaux