C’est ce qu’a expliqué Ram, élu en tête de liste dans le village de Grand-Bois, dans l’émission Zoom Extra hier.

Cinq candidats de son parti et quatre candidats d’un parti adverse ont été élus lors des scrutins de dimanche explique-t-il.

Toutefois, il dénonce des tentatives du parti adverse, proches du pouvoir selon lui, de convaincre les élus de son parti de les rejoindre, et ce à travers des menaces et des pots-de-vin.

Des promesses d’emplois ont aussi été faites contre un changement d’allégeance politique.

Notre interlocuteur explique qu’il compte apporter des preuves pour dénoncer ces actes.

Article précédentHit and Run à Beau Vallon ayant coûté la vie à la policière Raghoo : Wazil Ally Meerkhan recherché par la police
Article suivantRassemblement pacifique devant la Cour suprême jeudi : la CTSP invite les travailleurs à y participer