Pas d’incident notable à noter lors du scrutin hier, affirme le commissaire électoral. À Rivière-du-Rempart cependant, il y a eu inversion des numéros de deux candidats. Irfan Rahman a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Il a aussi révélé qu’au moins sept personnes ont été vues en train de photographier leur bulletin de vote. Deux cas sont survenus dans le village de Souillac.

Leurs portables ont été saisis par la police à des fins d’enquête. Irfan Rahman parle d’un délit très grave. Il soutient que cela est inadmissible, car aux dernières élections générales, le bureau du commissaire électoral a appris que plusieurs candidats ont exigé des photos des bulletins de vote comme preuve pour ensuite donner de l’argent aux électeurs.

Le commissaire électoral soutient que dans l’idéal, un électeur ne devrait pas être autorisé à entrer dans un bureau de vote avec son téléphone portable.

Article précédentSuspendu de ses fonctions : Shiam Persand conteste la décision de la MBC devant la justice
Article suivantCompensation salariale : réunion du comité technique aujourd’hui, présidé par le ministre du Travail Soodesh Callichurn