Le ministre du Travail, Soodesh Callychurn a déposé un document à l’Assemblée nationale contenant les chiffres de licenciements.

Selon ce document,13, 135 licenciements ont été enregistrés de janvier à septembre 2020, soit une augmentation de 25% par rapport aux douze mois de 2019. Shakeel Mohamed, ancien ministre du Travail, est d’avis que tout gouvernement responsable a un devoir d’être honnête envers la population surtout en cette période de crise sanitaire. Pour le député du Parti travailliste, le ministre a dévoilé uniquement les chiffres qui ont été repertoriés. Le nombre est beaucoup plus élevé, estime Me Shakeel Mohamed. La preuve dit-il,un  bon nombre d’employés  limogés ont retenu ses services devant le Redundancy Board.

Alors que Soodesh Callichurn a évoqué la création d’emploi, face à la presse la semaine dernière, pour Shakeel Mohamed, ce n’est pas le cas et aucune mesure n’a été prise pour encourager les entreprises à le faire. De plus, dit-il, le ministre du Travail n’évoque pas le sort des plaisanciers, artisans entre autres, qui sont au chômage technique. C’est le moment de faire face à la réalité, d’agir en tant que responsable et de trouver des solutions, avise l’ancien ministre du travail.