Face à la presse hier, le président de la Federation of Public Sector and Other Unions (FPSOU), a déploré le fait que le Premier ministre est tellement occupé par ses problèmes politiques qu’il ne prend pas en considération les difficultés de 85 000 fonctionnaires.

Rashid Imrith précise que plusieurs fonctionnaires ont accumulé leur « sick leaves » dans le passé. Donc, il fait un appel au Premier ministre pour le remboursement en termes d’argent des congés non pris de ces travailleurs.

De plus, il indique que toutes les décisions que l’État avait prises concernant le rapport du PRB sont en train d’être « renversées ». Il maintient que le rapport du PRB doit prendre effet à partir de janvier 2020.