Propos d’Ashok Subron, lors de la conférence de presse de la General Workers Federation (GWF), hier.

Le négociateur syndical n’a pas mâché ses mots par rapport au patronat. Il a exprimé sa colère contre le gouvernement ainsi que les oligarques.

Les richesses des oligarques n’ont jamais été taxées et c’est la classe ouvrière qui paie les pots cassés, indique le syndicaliste.

Alors que le pays est en situation de crise, il est grand temps que le gouvernement impose des impôts sur les fortunes des patronats, souligne Ashok Subron.