L’histoire avait fait le tour du monde il y a dix ans. En 2011, Wang Shangkun, un étudiant chinois, avait vendu un de ses reins au marché noir contre environ Rs 100 000. Avec cet argent, l’étudiant, fan d’Apple, avait acheté l’iPhone 4 et l’iPad 2. « Pourquoi aurais-je besoin de deux reins? Un est suffisant », avait déclaré Wang à l’époque.

Quelques mois après avoir vendu son rein, celui qui a aujourd’hui 25 ans, a cependant développé une infection au niveau de son rein restant. Ironie du sort, l’infection s’est développée à cause des mauvaises conditions hygiéniques lors de l’opération chirurgicale pour lui retirer le premier, opération pratiquée dans un sous-sol.

Aujourd’hui, près de dix ans plus tard donc, Wang Shangkun souffre d’insuffisance rénale. Il doit suivre un traitement de suppléance par dialyse et est alité à vie, selon Business Today.

Il a été placé sur la liste des personnes cherchant un don de rein.

Neuf personnes avaient été arrêtées suite à cette affaire. Cinq personnes avaient finalement été condamnées à des peines allant de trois à cinq ans de prison pour avoir prélevé un rein au noir.

Soulignons qu’il est illégal de vendre des organes du corps humain. Uniquement des dons, sans aucune récompense, sont légaux.